dimanche 30 décembre 2012

L'ire du créateur

L'ire du créateur

 
 
Adrien chemine à travers ses souvenirs, dans les lieux où il a séjourné. Il partage ses impressions avec son autre moi, son frère dans une vie passée, avec qui s‘instaure un dialogue, fait de questionnements, au long duquel finit par transparaître l’origine de la création.

A présent qu’il le retrouve, Aurélien observe et guide son frère, encore vivant, mais perdu dans un monde à la dérive. Voyage, parfois onirique, dans un temps inextinguible.

De l’autre côté de l’espace-temps, Aurélien sait qu‘il doit annoncer à son frère une terrible mission : détruire la partie de l’humanité qui a déçu son Créateur, exaspéré de voir sa création lui échapper et faire n’importe quoi sur Terre.

Des vies rêvées et un regard incisif posé sur le
monde pour nous conduire à méditer sur la figure d'un Créateur, maître de l'éternité spatio-temporelle.

 
 

Biographie de Angelo Diano

Angelo Diano est né en 1953, à Crépand, en Côte-d’Or. Il est le fils d’une famille immigrée calabraise de huit enfants arrivée en France à la fin des années 40. Après deux courtes années de Droit à Paris, il s’oriente vers le journalisme. Il commence en 1975, comme correspondant, au journal Les Dépêches-Le Progrès, dont il devient l’un des responsables, en Côte-d’Or. Après un passage au journal l’Yonne Républicaine, il crée, en 1994, son propre journal. Passionné d’Opéra, il aime les auteurs engagés du XIXe siècle. D’eux, il retient que, face à l’oppression et l’injustice, la plume ne doit jamais rester loin de son encrier !L'ire du créateur

2007-2012 La France massacrée

2007-2012 La France Massacrée

 
 
 

ALERTE

IL VEUT REVENIR EN 2017

Rarement la France a connu pareille bassesse au sommet de l'État. Pendant cinq ans, Sarkozy a humilié le pays. Son funeste bilan en a fait le président de la République le plus haï. Il veut pourtant revenir au pouvoir.
Cet ouvrage est un recueil d'articles publiés par Verdi sur les sites Agoravox et Verdi Vive la Liberté. Ils sont un aide-mémoire pour ceux qui auraient oublié la nuisance du personnage.